Historique et descriptif

Ju-jutsu

technique de la souplesse ou utilisation de la souplesse

Il s’agit d’un ensemble de techniques de combat à mains nues, incluant l’étude des points vitaux, des projections, des torsions, des clés sur les articulations, des strangulations, mais aussi des coups et percussions, ainsi qu’une méthode de déplacement et de contrôle du corps lors de chutes. On apprend aussi à se défendre contre des attaques armées, et à utiliser ces armes.

Cet art martial trouve ces origines au Japon dès l’époque Kamakura (1192-1338) ensuite pendant les périodes Muromachi (1338-1573), Azuchi-Momoyama (1573-1600) et jusqu’à la période Edo (1600-1868), le Ju-Jutsu « guerrier » visait principalement à anéantir l’adversaire en utilisant des techniques dangereuses, et souvent mortelle.

Tout au long des siècles, les styles vont chercher à s’individualiser en introduisant des frappes issues du Karaté (origine d’Okinawa) et en subissant notamment les influences des techniques Chinoises de combat à mains nues.

Pratiqué par les Samouraï en premier lieu, le Ju Jutsu sera ensuite employé par les bandits. Ce qui explique la mauvaise réputation que cet art martial aura au Japon pendant une certaine période.

Durant la période Edo les duels ainsi que les combats à mort seront interdits, c’est là que le Ju Jutsu prendra une nouvelle dimension, celle du contrôle de l’adversaire, de la moralité et du respect.

Le ju jutsu que nous pratiquons aujourd’hui n’est donc plus celui d’origine.

Les écoles Tenshin Shin yo ryu, Yoshin ryu ainsi que Kito ryu et d’autres, ont formés de grand maîtres tel M. Kano Jigoro (fondateur du Judo Kodokan) et M. Ueshiba Morihei (fondateur de l’Aïkido).

Ces dernières années le ju jutsu connaît une vague ascendante de popularité. L’engouement provient du fait que cet art martial procure au pratiquant de multiples possibilités dans le combat et que les écoles du canton de Genève offrent un très bon niveau de formation, notamment grâce aux nombreux professeurs diplômés de la Fédération Suisse de Judo et Ju-Jitsu.

Patrick CARRUZZO


La période Heian - (794-1192) L’ère Meiji - (1868-1912)
La période Kamakura - (1192-1338) L’ère Taisho - (1912-1926)
La période Muromachi - (1338-1573) L’ère Showa - (1926-1989)
La période Azuchi-Momoyama - (1573-1600) L’ère Heisei - (1989- )
La période Edo - (1600-1868)